Séville, Ben Yedder : « Je veux faire partie des meilleurs »

Wissam Ben Yedder est l’attaquant français en forme de ce début de saison 2017/18. L’ancien toulousain a déjà mis cinq buts, dont quatre rien qu’en Ligue des Champions. De belles statistiques et qui prouvent qu’il a atteint une nouvelle dimension depuis son arrivée à Séville, à l’été 2016. Une ascension qu’il est bien décidé à prolonger.

Ben Yedder : « L’Equipe de France ? J’y crois toujours »

L’article continue ci-dessous

Dans une interview à Canal+ pour l’émission CFC, Ben Yedder (27  ans) a affirmé qu’il ne se fixait « aucune limite ». « Mes objectifs, ce n’est pas d’être le Français qui marque le plus, mais être parmi les meilleurs d’Europe, a-t-il lâché sur un ton déterminé. Je n’ai pas de limite, je vise le sommet. Je suis un éternel insatisfait. Je sens souvent que je peux faire mieux. Je veux être fier de ce que je fais quand je quitte le terrain. Pas seulement en termes de statistiques, mais aussi de contenu ».

« Les Bleus ? Je dois travailler plus »

L’ex-international espoir n’est pas de ceux qui doutent, même quand il traverse une longue période sans but marqué. Au contraire, il a une grande foi en ses qualités et se voit très bien postuler pour les plus belles distinctions individuelles dans le futur : « Si je n’ai pas confiance en moi, qui va l’avoir ? C’est pour ça que j’arrive à garder mon calme et être froid devant les buts. Le Ballon d’Or ? C’est un objectif. Qui sait. Maintenant, il y a d’autres joueurs comme Messi et Ronaldo (ndlr, qui sont plus proches), mais moi je vise le sommet. Et si j’ai choisi la Liga c’est pour me confronter aux meilleurs ».

Avant d’espérer devenir un postulant pour le Ballon d’Or, Ben Yedder doit encore gagner une place en sélection tricolore. Jusque-là, Didier Deschamps ne lui a pas encore offert sa chance, mais l’intéressé ne désespère pas. « Si je ne suis pas sélectionné, ça veut dire que je dois travailler plus. Il y a encore pas mal d’étapes à faire. Ce n’est pas une déception, c’est un encouragement. L’Equipe de France, c’est un rêve qui est devenu un objectif ». Et si la porte des Bleus reste fermée, se tournera-t-il vers son pays d’origine, la Tunisie ? « Non, je veux jouer le Mondial avec la France », a-t-il assuré.

Let’s block ads! (Why?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *