Samuel Eto’o critique sévèrement Pep Guardiola

Invité de BeIn Sports ce dimanche, le charismatique attaquant camerounais Samuel Eto’o a reglé ses comptes avec son ex-coach au Barça, Pep Guardiola.

Samuel Eto’o a peut-être quitté le Barça il y a cinq ans, mais il n’a rien oublié de son passage en terre catalane. Il se remémore les bons moments et les titres qu’il a nombreux remportés avec la formation catalane, mais aussi les conflits qu’il a connus avec certains de ses partenaires ainsi que le coach Pep Guardiola. Le Camerounais en a même gros sur le cœur par rapport au traitement que lui a réservé l’actuel entraineur du Bayern durant ses  derniers mois à Camp Nou. Selon lui, ce dernier a fait montre d’une grande ingratitude à son égard. « Il n’avait rien prouvé pour qu’à son arrivée il dise certaines choses qui ne m’ont pas plu. Ce qui me faisait mal c’est qu’ils inventent des choses que la presse relayait. Depuis, on s’est retrouvé. On a fait la paix. Mais la vraie histoire, elle est là. Pep n’a a peut-être gagné des titres mais il n’a pas respecté certaines valeurs dans le football », a-t-il déclaré.

« Il m’a manqué de respect »

Eto’o a argumenté ses propos en racontant plusieurs anecdotes. Des anecdotes qu’il n’avait encore jamais dévoilé. Mais, il a jugé que c’était le bon moment pour livrer ses vérités. « Il voulait m’envoyer en Ouzbékistan. Je suis resté à ma place et je lui ai dis qu’il reviendra me demander pardon (…) Il a ensuite donné le numéro 9 à Henry. Et c’était un manque de respect total. J’avais beaucoup fait pour le club. Dans le stade et dehors. Guardiola n’a jamais eu le courage de me dire les choses en face. Il passait par les joueurs. Xavi m’a dit qu’ils voulaient que je reste mais qu’il fallait que je parle à Pep. J’ai dis jamais, si vous ne me respectez pas, je ne vous respecte pas. Les seules fois où Pep m’a parlé vers la fin c’est pour donner des conseils à Yaya, qui, lui, était encore plus fâché contre lui. Et il voulait aussi me donner des conseils pour un attaquant. Je lui ai dis qu’il n’a jamais été un attaquant »