Résumé de match, Real Sociedad-Barcelone (1-3)

Getty Images
25e journée de la Liga :
Real Sociedad-Barcelone: 3-1
Buts : Elustondo (32e), Messi (36e), Griezmann (55e), Zurutuza (59e)

 

Après la victoire facile du Real Madrid plus tôt dans l’après-midi, le Barca devait prendre trois points pour reprendre les rênes de la Liga à l’issue de cette 25e journée.  Au terme d’un match où le collectif blaugrana a montré d’invraisemblables signes de fébrilité sans plusieurs de ses cadres au coup d’envoi (Dani Alves, Fabregas, Alexis, Jordi Alba), la Real Sociedad s’impose grâce notamment à un Antoine Griezmann des grands jours.

Pourtant, le petit joueur rapide à avoir été le plus en vue lors du premier acte n’était pas Lionel Messi mais bien Carlos Vela. Et bien que le joueur mexicain déclarait dans la semaine ne plus aimer le football, ses actions balle au pied témoignaient du parfait contraire. Avec des courses répétées le plus souvent côté droit, Vela a énormément fait souffrir la défense barcelonaise bien obligée de le voir manquer une frappe à bout portant (3Oe), une demi volée splendide (31e) et un retourné acrobatique (41e) dans la surface. Peu en réussite, c’est pourtant lui, le détonateur de la Sociedad, qui fut à l’origine de l’ouverture du score. Grâce à un travail de longue haleine sur Adriano, le Mexicain a obtenu le corner joué à deux avant de trouver la tête d’Elustondo passé devant Song pour tromper Valdes (1-0, 32e). Et alors qu’un avis de recherche allait être lancé pour retrouver Neymar ou Messi, la quadruple Ballon d’Or n’a pas permis aux locaux de croire en l’exploit plus de quatre minutes. Suite à un mouvement collectif dans la latéralité, Busquets a laissé passé le cuir pour l’Argentin qui après un contrôle pleine course a armé pour tromper Bravo d’une frappe merveilleusement bien placée au ras du poteau (1-1, 36e). Pas à l’abris, emprunté à la construction et fébrile défensivement, le Barca n’avait pas l’allure d’un leader au premier coup de sifflet de Monsieur Borbalan.

Quinzième but de la saison pour Griezmann

Une frappe de Griezmann, une autre de Canales… Les premières minutes de la seconde période ont également donné la preuve d’un Barca peu serein. L’entraîneur Gerardo Martino, dont les choix de titulariser Song et Busquets dans l’entrejeu paraissaient contestables, a d’ailleurs reçu un carton rouge à la mi-temps pour avoir eu des mots envers le corps arbitral.  Des tribunes, le coach blaugrana a pu constater toutes les difficultés de son équipe quand, sur un débordement de Vela côté gauche, Antoine Griezmann, du droit, est venu se jeter pour inscrire son 15e but de la saison en Liga (2-1, 55e).  Non content de son but, le Français a donné quelques minutes plus tard une passe décisive pour Zurutuza venu faire le break devant un Valdes à la sortie hasardeuse (3-1, 59e).  Dépassés dans tous les secteurs de jeu, incapables de trouver Messi et avec un Neymar sans réussite, le Barca s’est noyé à Anoeta devant une équipe qui pouvait se vanter de ne pas avoir perdu une seule fois face au champion d’Espagne lors des quatre dernières confrontations à domicile.  Plus solides, plus créatifs et réalistes, les hommes d’Arrasate s’imposent fort logiquement et infligent aux Blaugrana leur troisième défaite de la saison. Le Barca laisse filer le Real Madrid et donne l’opportunité à l’Atletico d’en faire de même dimanche sur la pelouse d’Osasuna. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *