Résumé de match, Malaga-Real Madrid (0-1)

Getty Images
28e journée de la Liga :
Malaga-Real Madrid : 0-1
But : Ronaldo (23e)

C’est un Real Madrid en pleine confiance qui a défié Malaga ce samedi afin de conforter sa place de leader. Les hommes de Carlo Ancelotti restaient sur 17 matches consécutifs sans le moindre revers en championnat, et Malaga n’avait remporté qu’un seul de ses 25 derniers duels contre la Maison Blanche. Autant dire que tous les feux étaient au vert pour un Real tout aussi impressionnant sur la scène européenne sous l’impulsion de son trio infernal en attaque, Bale-Benzema-Ronaldo.

L’entame de match a laissé présager un combat difficile pour les hommes de Carlo Ancelotti, mais le stratosphérique Cristiano Ronaldo a débloqué la situation. Après vingt premières minutes timides, le Portugais, bien servi par Bale, déclenchait un tir imparable pour tromper Caballero et ouvrir le score (0-1), 23e). Le Ballon d’Or 2013 entrait dans l’Histoire avec ce but en devenant le premier joueur de Liga à inscrire au moins 25 buts pendant 5 saisons consécutives ! Et le 26ème de cet exercice aurait pu se produire deux minutes plus tard, après une nouvelle offrande de Bale, mais la star perdait cette fois-ci son duel avec le portier des locaux (25e). Sur sa reprise, CR7 percuta Benzema, qui fut contraint de céder sa place dans la foulée après s’être tenu la cuisse. L’international Français espère être sur pied pour le Clasico, dans une semaine… En fin de première période, le Real a légèrement reculé, même si Bale (43e) ou Ronaldo (45e) auraient pu faire le break.

Le second acte offrait une configuration identique. Le bloc de Malaga, compact, ne laissait pas beaucoup d’espace aux Merengue. Les locaux s’essayaient même sur des frappes lointaines, à l’image de Samuel (48 e), ou Duda (50 e), sans succès. Le Real répondait en exploitant enfin un boulevard laissé par la défense adverse avec un modèle de contre mais Isco, parfaitement lancé par Di Maria, perdait son face à face avec son ex-coéquipier Caballero (52e) ! Malaga n’était pas en reste et inquiétait une nouvelle fois un Real hésitant grâce à Sergio Sanchez. Idéalement placé à l’entrée de la surface après une mauvaise relance, le défenseur, monté pour l’occasion, tentait sa chance d’une volée pure qui passait au-dessus (75e) ! Le même Sanchez dégageait les siens in extremis devant Ronaldo, sur un corner des Merengue effectué dans la foulée (76e). Malgré une fin de match délicate, les hommes d’Ancelotti conservaient cet avantage jusqu’au coup de sifflet final. Grâce à ce succès, le Real prend provisoirement six points d’avance sur l’Atlético et sept sur le Barça. Mission accomplie, à une semaine du Clasico.