Résumé de match, Atlético Madrid-Real Madrid (2-2)

Getty Images
Liga – 26e journée
Atlético Madrid – Real Madrid : 2-2
Buts : Koke (28ème), Gabi (45ème), Benzema (3ème), Ronaldo (82ème)

Le derby Madrilène aura tenu toutes ses promesses ! Le 3ème de Liga affrontait le leader, et on a sans doute assisté à une des plus belles rencontres de l’année, compte tenu de l’intensité présente sur la pelouse de Vicente Calderon. Si les deux équipes se sont rendues coup pour coup (au propre comme au figuré), le spectacle était au rendez-vous et les spectateurs de cette opposition n’ont pas du patienter longtemps avant d’assister au premier but du match.

Dès la 3ème minute de jeu, Karim Benzema ouvrait le score et bénéficait d’un super ballon d’Angel Di Maria qui distribuait un caviar du pied gauche. L’attaquant Français complètement seul dans la surface n’avait plus qu’à fixer Courtois et donnait l’avantage au Real Madrid. Après cette réalisation, c’était un festival de fautes d’un côté comme de l’autre, les joueurs tombaient  comme des mouches à chaque duel. Il y avait un parfum de « Classico » sur le terrain quand on perçevait le comportement des deux équipes. Diego Costa qui aurait pu bénéficier d’un pénalty (10ème) après un contact avec Ramos sonnait la révolte de son équipe en étant proche d’ouvrir la marque (22ème).

Mais c’est Koke qui permettait à l’Atletico de revenir au score à la demi-heure de jeu. L’international de jeu était esseulé sur le côté droit de la surface et voyait le ballon lui arriver dans les pieds de la part d’Arda Turan. Le Turc se défaisait du marquage adverse, et pouvait voir son coéquipier concrétiser l’occasion. Les échauffourées étaient un peu moins présentes et Gabi pouvait alors régaler en marquant d’une frappe magistrale des 35 mètres le 2ème but de l’Atletico juste avant la pause (45ème).

La 2ème mi-temps s’est jouée avec exactement le même rythme, les occasions se sont enchainées d’un côté comme de l’autre et Diego Costa pourra regretter son manque d’efficacité devant le but de Diego Lopez. Le tout nouvel appelé de la sélection de Del Bosque aurait pu donner un plus large avantage à son équipe s’il avait été plus juste dans son dernier geste. Son coup franc terminait dans les bras de Lopez (47ème), son face à face avec le portier du Real (51ème), où encore sa frappe enroulée déviée par Pepe (85ème) venaient s’ajouter à la liste de ses manqués.

Les hommes d’Ancelotti étaient moins dominateurs, et parmi le trio Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo, le Portugais était le joueur qui montrait le meilleur visage, ses 2 accolytes marquaient le pas et montraient quelques signes de faiblesses. Et le double Ballon d’Or confirmait cette impression quand à un peu moins de 10 minutes de la fin du match, il trouvait le chemin du but. Une fois de plus Ronaldo se montrait décisif dans un match à haute importance. Carvajal côté droit trouvait Bale dans la surface, le Gallois touchait légèrement le ballon qui arrivait dans les pieds de Ronaldo. Ce dernier à l’arraché pouvait tromper Courtois et ce but permettait au Real de conserver la tête de la Liga.

Le Barça aura l’occasion de revenir à une petite longueur du Real en cas de succès ce soir contre Almeria, mais l’opposition entre les deux clubs Madrilènes a demontré qu’il faudra compter sur ces 3 clubs jusqu’à la fin de la saison. Le suspense risque d’être total.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *