Real Madrid – Karim Benzema tout feu, tout flamme avant le Clasico contre le Barça

C’est bien connu, la presse espagnole est bipolaire, voire carrément schizophrène. Après avoir réclamé à cor et à cri un attaquant d’appoint lors du mercato hivernal et même auparavant, les éditorialistes madrilènes se mettent à louanger le Français. Il faut dire que ce denier a tout fait pour dernièrement. Il est devenu le 6e meilleur buteur de la (très riche) histoire du triple champion d’Europe en titre derrière les mythiques Raul et autres Di Stefano. Attaquant intelligent tactiquement, le natif de Bron a parfaitement su s’acclimater à la nouvelle donne au sein de la Maison Blanche. Suite au départ de Cristiano Ronaldo et à l’arrivée sur le banc de Santiago Solari, Benzema n’est plus le meilleur second rôle, mais le protagoniste principal, le point focal et aspirateur à pression du club le plus exposé au monde.

Pour Tomas Roncero, éditorialiste de AS, Benzema « a enfin conquis les sceptiques » et reste le meilleur joueur du Real Madrid cette saison. « Par moments, on ne sait pas si on voit Benzema ou Zidane », s’extasie pour sa part Alfredo Relano. Là où on attendait que Gareth Bale reprenne le manteau de Cristiano Ronaldo, quand Marcelo, vieillissant, a de plus en plus de mal à résister à la pression du jeune Reguilon et quand Isco traverse la saison comme un fantôme, Benzema brille comme il n’a jamais brillé depuis 2009. Une énigme de plus pour un joueur qui a toujours adoré cultiver les paradoxes. « Les gens demandent à un attaquant qu’il marque des buts, mais je pense que je suis un n° 9 avec l’âme d’un n°10 », avait dit Benzema après un festival contre l’Espanyol en janvier dernier.

L’homme aux dix buts en Championnat cette saison (quatrième meilleur buteur de Liga à égalité avec Iago Aspas, Wissam Ben Yedder et Antoine Griezman), n’avait inscrit que 5 buts en championnat la saison dernière, mais tout a changé lors de l’exercice actuel. ‘Benzebut’ est désormais à la réception des passes et à la finition des actions, alors qu’il était davantage à la création. Il a changé de dimension. Tout simplement.

ps benzema

L'article continue ci-dessous

Avant un Clasico en forme de vengeance après le 5-1 reçu au match aller de Liga qui avait à l’époque coûté sa place à Julen Lopetegui, Santiago Solari, successeur du Basque, peut compter sur un Benzema au sommet de son art après une décennie au sein d’un club qui a pourtant vu passer des attaquants d’exception comme Higuain ou Raul.

D’autant que le Real Madrid va beaucoup mieux ces dernières semaines. Avec 5 victoires consécutives (Séville, Girona, Espanyol, Girona, Alavès), le club merengue revit depuis le début d’année avec un Benzema en véritable symbole du renouveau merengue. Le Français a d’abord signé un doublé sur le terrain de l’Espanyol dans la victoire des siens 4-2, puis a remis ça dans la foulée face à Gérone en Coupe du Roi pour composter la qualification des siens en demi-finale de la Coupe du Roi. 4 buts en 5 jours, qui lui ont permis de culminer à 209 réalisations (toutes compétitions confondues) sous les couleurs merengue, ce qui fait de lui le 6e meilleur buteur du club, devançant par la même occasion une légende locale : le Mexicain Hugo Sanchez.

Mais Benzema a de nouveau marqué lors du weekend contre Alavés et avec 18 buts en 35 apparitions, il est le premier réalisateur de l’équipe merengue cette saison. Rien que ça. Benzema fait l’unanimité et ce n’est pas son entraîneur, Santiago Solari, qui va dire le contraire. « Karim Benzema a toujours brillé. Les joueurs qui rendent leurs coéquipiers meilleurs ont une luminosité particulière. Tous ceux qui améliorent leurs coéquipiers, pour quelque raison que ce soit, sont des joueurs qui brillent. Nous avons beaucoup de ces joueurs, qui sont parfois peu nommés, mais ont leur propre lumière et donnent la compétitivité à l’équipe. Il est dans un grand moment, d’accord. Qu’il marque des buts, je suis heureux pour lui », a indiqué l’Argentin, qui a longtemps soutenu l’ancien lyonnais cette saison avant que ce dernier ne trouve son rythme de croisière. À Benzema de concrétiser face au Barça. Car saisir les occasions, c’est censé être le propre des grands buteurs. Et le buteur aux 9 réalisations contre le club catalan débarquera mercredi sur la pelouse du Camp Nou avec la volonté de scorer au moins une fois pour se hisser dans le top 10 des meilleurs buteurs de l’histoire du Clasico. Benzema n’a jamais été aussi proche d’être une légende du Real Madrid.

Let’s block ads! (Why?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.