PSG, Blanc juge le Bayern plus dangereux que le Real et le Barça

Laurent Blanc, le coach du PSG, espère éviter le Real Madrid, le Bayern Munich et le Barça en cas de qualification pour les Quarts de finale de la Ligue des champions.

Sauf cataclysme, le PSG devrait logiquement se qualifier pour les Quarts de finale de la Ligue des champions après son assommante victoire en Huitièmes de finale aller ur la pelouse du Bayer Leverkusen (5-0). Alors que les Parisiens doivent finir le travail mercredi au Parc des Princes, Laurent Blanc s’est exprimé au sujet des équipes qu’il souhaite éviter.

« On donne beaucoup plus de crédit aux entraîneurs étrangers »

« Barcelone, le Real Madrid et surtout le Bayern Munich », a confié le coach du PSG dans un entretien accordé au Monde. « Elle fait partie des meilleures équipes européennes avec une génération de joueurs très performants. Depuis quatre-cinq ans, le Bayern est toujours présent dans le dernier carré. Il a perdu deux finales. Au regard de ce qu’il fait sur la scène européenne, c’est un club qu’il faudrait éviter, mais on ne maîtrise pas le tirage au sort. »

Alors qu’il est actuellement leader de Ligue 1 et quasiment qualifié pour les Quarts de finale de la prestigieuse compétition européenne, Laurent Blanc est également revenu sur les doutes concernant sa capacité à gérer une équipe comme le PSG. « On donne beaucoup plus de crédit aux entraîneurs étrangers. Pourquoi ? Je n’en sais rien. J’ai l’impression que si on est un entraîneur étranger, qu’on entraîne un grand club étranger et qu’on a un petit accent, ça passe mieux. Il y a de très bons entraîneurs français. Mais on a l’impression que les entraîneurs étrangers sont plus compétents. On ne donne pas leur chance aux jeunes entraîneurs dans ce métier. On préfère prendre un entraîneur étranger qui a de l’expérience. A Paris, je suis très gâté. Mon groupe est très professionnel et beaucoup de gens sont jaloux. J’ai la chance d’être ici. Ma venue a été très commentée par les observateurs. Il n’empêche que c’est moi qui suis ici. »