Mercato – Griezmann et le Barça sont-ils compatibles ?

Le bruissement d’une rumeur suffit à attiser les tensions, parfois. Ce n’est pas pour rien qu’Antoine Griezmann est au coeur d’une guerre à distance entre son club, l’Atlético Madrid, et son courtisan, le FC Barcelone. Dans la presse catalane, le feuilleton est lancé depuis longtemps. Parce qu’il y a eu l’été des affronts (départ de Neymar, les échecs des dossiers Verratti et Coutinho), l’hiver doit être celui de la rédemption. Et Griezmann pèse assez dans le circuit pour envoyer un nouveau message. Il s’agit là d’un joueur et d’un club particulier, mais ces deux-là sont-ils compatibles ?

Griezmann est-il un bon choix pour le Barça ? Tout (ou presque) l’indique…

Poser cette question revient à étudier chaque point de vue. Celui du FC Barcelone, d’abord, qui doit calmer les ardeurs de ses socios et redorer son image en Espagne et ailleurs. La priorité du club catalan était un milieu technique, la piste Coutinho n’est pas enterrée non plus. Et en attendant son dénouement, Barcelone semble vouloir jouer sa carte sur une tête de gondole en attaque. Malgré l’arrivée d’Ousmane Dembélé l’été dernier, Antoine Griezmann correspond au profil. Cela fait deux ans qu’il appartient à la caste des joueurs nommés au Ballon d’Or. Il y a douze mois, il terminait même derrière l’inamovible duo Ronaldo-Messi. Un rang souvent réservé à… Neymar. Pour sa place dans la hiérarchie européenne donc, mais aussi pour son impact médiatique, l’attaquant français a tout de la recrue idéale.

Antoine Griezmann Atletico Madrid

Ces critères-là correspondent à ce que Griezmann représente. Derrière l’enveloppe, il y a aussi ce qu’il est. L’atout offensif d’une machine de guerre habituée à contrer, c’est vrai. Mais aussi un attaquant fin, altruiste, formé dans le moule du football espagnol dans son ère la plus glorieuse. Griezmann a beaucoup de cordes à son arc, et le Barça pourrait lui permettre de revenir à ses premiers amours. Un style plus léché, moins éprouvant, où sa capacité à jouer en une touche, ses déplacements entre les lignes et qualités de finisseur ont tout à fait leur place. Interrogé sur le sujet, Samuel Umtiti n’y va pas par quatre chemins : « Nous l’avons tous vu à l’Atlético de Madrid, c’est un joueur de premier plan. S’il y a des possibilités, pas de doute, je lui dirais de venir au Barça ».

Le Barça est-il un bon choix pour Griezmann ? Oui, mais…

En se positionnant de l’autre côté du miroir, le débat est plus partagé. L’été dernier, déjà, Antoine Griezmann n’avait pas caché ses envies d’ailleurs. L’ancien joueur de la Real Sociedad est finalement resté à l’Atlético après l’interdiction de recrutement infligée au club par l’UEFA, jurant au passage que son avenir était intimement lié à celui de Diego Simeone, son mentor. Cette affaire réglée en deux temps trois mouvements a nécessité une phase de digestion pour le Français, qui a vécu une première partie de saison contrastée. 

L’article continue ci-dessous

L’idée d’un nouveau départ prend donc tout son sens pour Antoine Griezmann. C’est le sens de l’histoire. Peut-être le bon timing, aussi. L’international français a fait le tour de la question dans un club qui lui a fait franchir un palier. Mais il semble éprouvé physiquement, déjà, et de plus en plus à l’étroit dans le costume de contre-attaquant que l’ADN de Simeone requiert. L’avantage, c’est qu’il est plus facile de s’adapter dans ce sens-là que de faire le chemin inverse. Antoine Griezmann pourrait respirer un peu dans ce collectif où la construction prime. Mais où ?

Et c’est là que l’incertitude règne. Et pour deux raisons. La première, c’est qu’on imagine mal Barcelone ne pas revenir à son système originel à trois milieux. Le 4-4-2 d’Ernesto Valverde porte ses fruits ponctuellement, mais il ressemble à une solution d’appoint. Et même s’il se prolongeait, dans quelle position évoluerait Antoine Griezmann ? Dans l’axe aux côtés de Luis Suarez ? À droite ? Lionel Messi comme lui ne peuvent se restreindre à un rôle de milieu offensif excentré. Leur champ d’expression est beaucoup plus vaste.

On en vient à la deuxième raison, et c’est certainement la plus importante. La réussite d’un joueur à Barcelone, quel qu’il soit, est conditionnée par sa relation avec le maître des lieux. Antoine Griezmann le sait. Sa plus grande mission consisterait donc à trouver une place, au sens large du terme, dans une animation où l’influence de Messi est immense. Autrement dit, les deux hommes ne devront pas se marcher sur les pieds pour pouvoir danser sur le même tempo. A moins que le Français ne soit amené à se rapprocher de Luis Suarez. « Si vous regardez bien, Antoine, à l’Atlético, joue avec un 9 autour de lui. Ce n’est pas lui, le 9 fixe », a répondu l’Uruguayen. Bref, tout ce petit monde va devoir accorder ses violons si l’arrivée d’Antoine Griezmann se confirme. De cela découlera la partition collective du Barça. Le seul juge de paix, au Camp Nou.

Let’s block ads! (Why?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.