Ligue des Champions: Real Madrid deuxième finale en deux ans

Le Real Madrid semble être la bête noire de l’Atletico en ligue champions. Après Lisbonne, Milan, et surtout après ce 3-0 au match aller au Santiago Bernabeu, le Real démontre qu’il reste intraitable face au voisin et frère ennemi qu’est l’Atletico. Les colchoneros ont cru en leur chance dans les premières minutes de ce match au sommet en marquant deux buts coup sur coup. Mais imperturbable, le Real à mis fin au rêve d’une nouvelle finale pour l’Atletico Madrid avec un but de Isco peut avant la fin de la première période. Et les chants des fans n’ont pas puent camoufler la déception causée par cette nouvelle élimination et ce face à l’éternel rival.

Un rêve et un cauchemar dans les deux 90 minutes. Grace à une entame de match d’une intensité folle, l’Atletico à mis à mal l’équipe du Real, et sur un corner de Koke, a finit par ouvrir le score par l’intermédiaire de Saül oublier au marquage par Ronaldo. Saül qui redonnait l’espoir à tous ceux qui ont portés les couleurs rouges et blancs de l’Atletico depuis les années 50.

Les cris résonnaient dans les rives du Manzanares, et Calderon espérait un miracle afin d’atteindre le ciel de Cardiff. L’occasion pour Torres de s’illustrer en provoquant une faute de Varane dans la surface, penalty pour l’Atletico, et transformer avec un peu de chance par Griezmann, 2-0 pour les colchoneros. Le suspens battait son plein, l’hystérie gagnait toute l’équipe et tout le stade comme une épidémie.

Un plan exécuté remarquablement bien. La remontada, une science que les deux clubs madrilènes maîtrisent à la perfection. Le doute pour le Real? Le syndrome de Dortmund est-il réapparu? Non, car le Real avait tout de même le doigt posé sur le bouton d’une véritable bombe nucléaire, celui du but qui mettrait définitivement l’Atletico à terre.

Mais à l’image de leur saison, le Real s’est montrer imperturbable, et a geler le match en confisquant le ballon. Ce fut une initiative intelligente. Et sur une action absolument fantastique, Benzema, le joueur de « l’ombre » donnait encore une fois raison à son coach en le titularisant à chaque match au côté de Ronaldo. Dans ce derby ultra intense et violant surtout de la part des joueurs de l’Atletico, Benzema ne s’est pas laisser intimider et a sorti une prestation hors norme. Sur une superbe action individuelle amenant le but d’Isco pour le Real Madrid synonyme de qualification pour la finale à Cardiff, le numéro 9 des merengues, sur un double contacte dépose littéralement trois joueurs des rouges et blancs, Godin, Giménez et Savic sur la ligne à gauche des buts de ces derniers avant de remettre en retrait pour Kroos qui décroche une lourde frappe repoussé par le gardien mais Isco était en embuscade pour le but du 2-1. La finale à Cardiff  face à la Juventus tendait le bras au Real Madrid.

Pris à la gorge, ce but était de trop pour une équipe qui avait accompli un véritable miracle, et à qui on en demandait un autre. Mais sous la pluie battante à la fin de ce match fantastique entre deux grandes équipes espagnoles, l’adieu des colhoneros à ce stade mythique du Vicente Calderon en coupe d’Europe avant  les dernières échéances de la saison à été tout simplement mémorable à l’image de l’ambiance offerte toute au long du match, puisqu’il s’est tout de même terminer sur une victoire 2-1 face au rival.

Mener par un Benzema, un Isco, et un Modric tout les trois fantastique, le Real Madrid avait réaliser un match totalement maîtrisé malgré les deux buts de l’Atletico. Notant tout de même aussi les interventions spectaculaires et surtout décisives de Keylor Navas à l’image de son double arrêt sur une frappe de Carrasco et une tête de Gameiro.

Et deuxième finale en deux ans pour le Real Madrid, onze coupe d’Europe garnissent déjà son incroyable collections de titre et peut-être une douzième. Une chose est sûr, le Real Madrid est le roi d’Europe, et a les armes pour aller défier une équipe de la Juventus qui est très certainement plus forte que celle de 2015, mener par une défense quasi imperméable, une attaque très efficace et un très grand Gigi Buffon. En bref, cette finale à Cardiff entre les deux probable futur champions de leur championnat respectif promet d’être très forte en émotion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.