L’évolution du Barça dans son jeu de position

Avant la rencontre face à Malaga, samedi dernier (0-2), Ernesto Valverde a mis en exergue une qualité de son Barça actuel, sa capacité à performer face aux espaces réduits : « Quand un adversaire fort se regroupe derrière, ce n’est pas que ça nous coûte de créer du danger, mais c’est le cas pour n’importe qui, nous sommes possiblement l’une des meilleures équipes du monde au niveau du jeu de position. » Grossièrement, ce terme recouvre certains principes qui orientent l’animation offensive d’une équipe. La relance, mission des défenseurs, des circuits de passes travaillés à plusieurs reprises, une structure claire et une certaine patience quand il est impossible de trouver la faille face au bloc adverse afin de prendre le meilleur sur les lignes opposées. 

Barcelone – Comment Lionel Messi a maîtrisé l’art des coups francs​

La déclaration du natif de Viandar de la Vera symbolise l’éducation du Barça dans ce registre tant le club catalan a grandi avec les principes du jeu de position depuis de nombreuses décennies. Certains éléments actuels de l’équipes comme Gerard Piqué, Sergi Roberto, Sergio Busquets, Andrés Iniesta ou Lionel Messi ont appris depuis les catégories de jeunes à procéder d’une même façon sur le terrain. Ils ont assimilé comment gagner des mètres en se passant le ballon avec la finalité de faire ensuite la différence devant le but adverse. L’apogée de ce registre de jeu a bien sûr été atteint sous la direction de Pep Guardiola, qui voit encore ses principes triomphés en Angleterre avec Manchester City. SI le Barça de Valverde n’est bien sûr pas au niveau de celui de Guardiola, au final, il est nécessaire d’utiliser les compétences des joueurs à disposition et la MSN, sous Luis Enrique, a permis certaines choses qui ne sont plus autorisées. Le Barça utilise les espaces libres, spécialement via Alba et Roberto, qui se relient à Luis Suarez ou Messi, capables de jouer dans ces circonstances. A l’inverve, Neymar, lui, préférait recevoir la balle dans ses pieds et n’était donc pas le plus adapté à exercer dans ce regristre.

L’article continue ci-dessous

L’héritage de Guardiola et l’importance du duo Alba-Roberto

La principale différence avec Guardiola, pour le Barça actuel, concerne les profils et les compétences des joueurs. Il est impossible de jouer de cette façon, d’une manière aussi efficace, sans les présences de Xavi, Thiago ou Fabregas. C’est pourquoi Barcelone voulait Verratti durant l’été, dans l’optique d’avoir quelqu’un de cérébral, capable de gérer le jeu en l’absence d’Iniesta. Valverde fait ce qu’il sait, et a construit, avec ses armes, une équipe solide et généreuse en matière de couverture et de soutien en attaque et en défense. Sa déclaration sur le jeu de position peut être considérée de plusieurs façons mais semble mettre l’accent sur la façon dont les joueurs du Barça sont capables de couvrir tous les espaces, même si cette saison il est difficile d’observer des espaces inocuppés au-delà de Luis Suarez, Roberto et Alba. Et pour cause, le Barça vit toujours grâce à l’héritage de Guardiola. Beaucoup de mouvements sont directement liés de son héritage, en particulier la façon d’utiliser Messi sur le terrain. Bien sûr, tous les entraîneurs ont essayé de s’adapter au fil du temps et de présenter leurs idées. Cependant, Valverde est, pour le moment, le seul à s’être montré capable d’aller aussi loin. Il a beaucoup d’idées tactiques comme il l’a montré au début de la saison, en testant plusieurs alternatives. Seules deux équipes ont marqué 2 buts contre le Barça cette saison en Liga et aucunes d’elles n’a su gagner le match, ce qui témoigne de l’efficience des plans mis en place par l’ancien entraîneur de l’Athlétic Bilbao.

Jordi Alba Lionel Messi

Les latéraux et Messi, dans ce contexte global, sont basiques. Jordi Alba est devenu avec Luis Suarez le deuxième meilleur passeur de l’équipe, atteignant les meilleurs chiffres de sa carrière dans ce domaine. La semaine dernière, Lionel Messi a confié à Sergio Roberto, via la radio RAC1, « tu es devenu l’un des meilleurs latéral droit du monde ». Cette déclaration du numéro 10, pas forcément le plus prompt au moment de faire des éloges si marqués, témoigne de la confiance commune, du language commun. Les latéraux titulaires du Barça savent comment utiliser les espaces, quand faire un autre choix si nécessaire. Jordi Alba et Sergio Roberto seront essentiels contre Chelsea, ce mercredi soir au Camp Nou et c’est pourquoi Valverde a décidé de remplacer les deux contre Malaga, afin d’éviter tout risque d’une possible absence.

« Nous sommes une équipe difficile à battre. Si on ne prend pas de but, nous serons qualifiés. Mais cela ne signifie pas que nous allons renoncer à notre jeu. Chelsea est une équipe difficile à contourner, elle défend bien son camp », a prévenu Ernesto Valverde, mardi soir en conférence de presse. Le technicien va avoir l’occasion de tester ses compétences contre une équipe qui n’avait concédé qu’une seule erreur nette lors du match aller en Angleterre. Tout porte à croire que l’approche de Chelsea ne devrait pas varier au Camp Nou et ce sera au Barça de trouver la faille face au bloc érigé par Antonio Conte afin de possiblement poursuivre sa route dans la si aléatoire Ligue des champions.

Let’s block ads! (Why?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.