LDC – Juventus – Barcelone : un match aller primordial pour la qualification

Ce mardi, la Ligue des Champions reprend ses droits pour le plus grand plaisir des amateurs de football. La trêve internationale passée, les supporters attendent, avec impatience, les quarts de finale de la « Coupe aux grandes oreilles ». Et, cette année, les affiches sont toutes aussi alléchantes.

Monaco se déplace à Dortmund pour une confrontation qui sent l’attaque et le spectacle, le Real retrouve le Bayern Munich et Leicester, pour sa première apparition, ira au Vicente Calderon de l’Atlético. Et..que dire de la dernière affiche, entre la Juventus Turin et le FC Barcelone. Forts de leur remontada historique face au PSG, les Catalans font bien partie des favoris de la compétition. Cette fois, les coéquipiers de Messi se confronteront à la rigueur tactique et la défense à l’italienne.

Car, cette fois, les Clés ne voudront pas jouer à se faire peur, comme en huitième de finale de LDC. Dominés 4-0 au Parc des Princes, ils ont inversé la tendance et déjoué tous les pronostics. Pourtant, le match aller est souvent primordial et dicte, trop souvent, la suite de la confrontation.

Bwin a d’ailleurs décidé de se pencher sur ces folles « remontées » après un premier match perdu en Ligue des Champions. Sur 731 clubs qui ont perdu le match aller, seulement 201 ont réussi à surmonter cet handicap pour passer le tour suivant, soit 21,6%.

Bien évidemment, la réussite est plus forte lorsqu’une écurie ne perd que d’un but d’écart (151/410, soit 36,8%). En revanche, plus l’écart est important, moins le pourcentage est élevé : 2 buts (39/244), 3 buts (10/141) et 4 buts… 1 seule fois, le FC Barcelone. Ayant l’avantage de recevoir au match retour, le Barça pourrait donc profiter d’un bon résultat, du côté du Juventus Stadium, pour se faciliter la tâche. Cependant, les clubs espagnols ont l’habitude de renverser un mauvais résultat à l’aller. Toujours selon Bwin, 30 écuries ibériques (sur 40) s’en sont sorties, un discours encourageante pour les supporters blaugranas.

Côté Italien, ce chiffre est plus délicat puisque seulement 17 clubs (sur 30) ont surmonté cet écart. Cette réussite se traduit aussi par une solidité défensive, ou, du moins, une capacité à encaisser qu’un seul but d’écart : 62,9% des défaites par un but d’écart pour l’Espagne, contre 59,3% pour l’Italie. Les deux écuries, qui s’étaient retrouvées en finale de la compétition en 2015 (victoire 3-1 du Barça), pourraient alors offrir un superbe spectacle lors des deux volets.

Au niveau des cotes, la Juventus est favori des bookmakers. Avec une cote de 2.45 sur Bwin, les Turinois sont attendus au tournant après leur huitième de finale parfait et deux victoires contre Porto. Côté Barcelonais, la victoire est cotée à 2,70, due à la saison en dent de scie des Blaugranas. Capables du meilleur comme du pire, les rouge-et-bleu devront se montrer sérieux et appliquer pour contrer le plan tactique d’Allegri. Quant au match nul, ce dernier est évalué à 3,10. Un match indécis sur le papier mais qui devrait tenir toutes ses promesses…

M.E

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.