L’Atlético, les Bleus, Benzema, le Barça… Griezmann balaie l’actualité

Dans un long entretien accordé à RMC, Antoine Griezmann a évoqué son actualité. De l’Euro au match contre le Barça en Liga, en passant par Karim Benzema, l’attaquant des Bleus n…

Qui arrêtera Antoine Griezmann ? C’est une question qui revient de plus en plus fréquemment de l’autre côté des Pyrénées au gré des bonnes prestations du Français. L’attaquant des Bleus, qui enchaîne les buts depuis un an avec l’Atlético, savoure son nouveau statut avec une vraie sérénité.

« J’ai vraiment très bien commencé ma saison, j’espère continuer, ce qui est le plus compliqué. Je suis en pleine confiance, je suis de plus en plus complet, et c’est vrai que devant le but je fais de plus en plus mal. Je mets beaucoup de buts décisifs, mais aussi offensivement ou tactiquement, je suis plus complet », a t-il expliqué sur RMC.

L’Atlético, Simeone…

L’international français a notamment expliqué à quel point le style de Diego Simeone avait fait évoluer son jeu et son état d’esprit. « C’est beaucoup de rigueur, de discipline, d’intensité dans les entraînements. Cela m’a complètement changé. Durant les 6 premiers mois, j’ai eu beaucoup de mal. Après j’ai travaillé, j’ai fait des efforts, et maintenant je suis un joueur important pour le club (…) Il demande beaucoup d’intensité, le préparateur physique c’est le même. C’est ce qui est bien ici, personne ne peut se relâcher ».

Le Barça, la MSN

La prochaine échéance pour l’attaquant des Bleus, c’est aussi le Barça, et un déplacement au Camp Nou qui s’annonce périlleux. « On sait que ça va être important de prendre quelque chose au Camp Nou. Par rapport à Séville, on a tenté mais on n’a pas eu la réussite de d’habitude. Mais on a de la confiance, on travaille bien pendant la semaine et on verra bien ce qu’il pourra se passer. Les équipes ont souvent une baisse de régime. Il y a des moments comme ça dans la saison… Après j’ai regardé le match contre Malaga, ils ont eu du mal mais il y a eu Leo Messi qui a fait la différence », a t-il souligné, avant d’afficher sa vigilance au sujet de la « MSN ». « Ils peuvent tout faire. Au Calderon, on ne voit pas Neymar du match puis il met un coup franc, et après Messi rentre et marque ».

« Je pense que je ne suis pas arrivé à mon meilleur niveau. Je pense que c’est avec l’âge, avec les matches que je vais jouer, que je vais prendre plus d’expérience, et m’améliorer que ce soit offensivement ou défensivement », a toutefois reconnu le Français avec humilité, lorsqu’il a été comparé à des joueurs du calibre de Messi ou Neymar.

La Ligue des champions

Reste à savoir désormais les objectifs de ces Colchoneros, qui sont plus attendus sur la scène européenne. « C’était de finir premier dans les poules et aller le plus loin possible. Je ne connais pas trop le PSV, mais je sais que ça va être un match compliqué. Il faudra faire un bon match aller. Dans sa tête (Simeone, ndlr), l’objectif doit être la finale, mais comme il dit souvent, il faut prendre match après match, et on essayera d’aller le plus loin possible ».

Les Bleus, son poste

Antoine Griezmann a aussi évoqué son positionnement plus axial et ce rôle d’électron libre qui lui permet de s’affirmer devant le but. « Si on joue en 4-3-3 je suis sur le côté droit et si on joue à deux pointes je suis deuxième attaquant, mais il me laisse carte blanche, je fais un peu ce que je veux. Quand je joue deuxième attaquant, j’ai plus de terrain. Je n’ai pas de préférence mais s’il fallait dire une position, ce serait plus dans l’axe », a t-il expliqué, avant d’aborder sa position en équipe de France et les choix de Didier Deschamps. « Je pense que ce sera à lui de voir, de décider. Mais il sait que le plus important pour moi c’est de jouer, que ce soit dans l’axe ou sur un côté. J’ai encore une place à conforter et c’est vrai qu’il y a une grosse différence entre l’Atlético ou l’équipe de France. Ici, je me sens un cadre de l’équipe, je me sens important, mais ça arrivera en équipe de France. Au début, c’était compliqué, mais là sur mes derniers matches, je suis satisfait ».

L’affaire Valbuena-Benzema

L’actualité des Bleus, enfin, concerne aussi l’affaire Valbuena-Benzema, et l’attaquant de l’Atlético n’a pas esquivé ce sujet. « Déjà, j’espère personnellement que Mathieu et Karim pourront être là à l’Euro et ensuite s’ils ne sont pas là, il faut trouver les joueurs qu’il nous faut. Mais il y en a. Il y a Olivier Giroud, il y a Gameiro qui fait une bonne saison à Séville, il y a Lacazette », a souligné Antoine Griezmann avant d’aborder les favoris pour l’Euro. « L’Espagne, ce sera une équipe qui, pour moi, sera dans le dernier carré. Ensuite il y a l’équipe de France, on joue chez nous, on a vraiment un très bon groupe ».

Son avenir

Antoine Griezmann, dont la progression est constante, a enfin clamé sa fidélité à l’Atlético de Diego Simeone, alors que son bail expire en 2020. « Quand l’entraîneur dit à tout le monde que je suis un joueur très important pour le club, ça donne encore plus envie de rester. Je ne regardais pas ailleurs, et là encore moins je pense… ». Le message est passé. 

Pour tout suivre et tout savoir sur le mercato hivernal 2016, rumeurs et officialisations, rendez-vous ici