Iniesta et Coutinho, le dilemme du Barça est devenu une solution

Lors de l’annonce du transfert de Philippe Coutinho en provenance de Liverpool vers le Barça, il était raisonnable de songer que le milieu de terrain venait afin de s’imposer, à moyen terme, comme le successeur d’Andrès Iniesta au sein de l’effectif blaugrana. Disposant d’un profil assez similaire, avec des nuances – l’Espagnol est plus organisateur et le Brésilien plus axé sur le déséquilibre – les deux joueurs avaient aussi la problématique du système à prendre en compte car depuis l’entame de la saison, Valverde a bien plus souvent utilisé le 4-4-2 plutôt que le 4-3-3 historique. 

Barça, Valverde : « Un autre marquage individuel sur Messi ? Nous ne savons pas ce qui va se passer »​

L’article continue ci-dessous

Le fait que l’ancien joueur de Liverpool ne puisse être éligible en Ligue des champions facilitait un peu plus les conclusions au sujet des deux milieux de terrain : pendant que Coutinho évoluerait en Liga, il permettrai par la même occasion à Iniesta de se préserver en vue des échéances européennes, là où le Barça aura le plus besoin de son talent maximal. Le dilemme est devenu encore plus important après la première apparition de Coutinho avec son nouveau maillot. C’était contre l’Espanyol Barcelone en Coupe du Roi… à la place d’Andrès Iniesta. « Les joueurs ne sont pas des machines, des engrenages qui s’adaptent tout de suite dans un nouveau système de jeu. Je l’ai trouvé bien, il demandait le ballon et cherchait à avancer dans l’axe. Il a joué 25 minutes, cette fois (en Liga contre Alavès, ndlr) un peu plus, il va s’intégrer petit à petit », expliquait alors le technicien du Barça en conférence de presse. 

Le 4-3-3 avec Coutinho « à la Neymar », permet à Iniesta d’évoluer au coeur du jeu

Si l’intégration de Coutinho n’est pas encore parfaite, elle a démontré, jusqu’ici, qu’il pouvait évoluer sur le terrain en présence d’Iniesta, pas nécessairement à sa place. Face à Alavés, lors de la première titularisation du brésilien, il a occupé le flanc droit du 4-4-2, avec le natif de Fuentealbilla sur la gauche de celui-ci. Dès lors, le message transmis par Valverde est clair : ils peuvent jouer ensemble. Dans le 4-3-3, Coutinho joue plus haut, dans une position jadis occupée par Neymar et peut exprimer, par séquences, ses capacités de percussion et de décrochage. Pour sa part, Iniesta s’occupe lui de gérer le jeu, proche de Busquets de façon axiale. Les deux éléments sont ainsi en capacité d’échanger les ballons et faire progresser l’ensemble du bloc catalan sur le terrain. Dans le coeur du jeu, Iniesta offre un rendement sûr, c’est la position dans laquelle il a été le plus brillant durant sa carrière et la présence de Coutinho devant lui engendre une possibilité plus accrue pour qu’il soit à son meilleur niveau. 

« Son profil est plus offensif qu’Iniesta. Les deux joueurs sont différents et peuvent jouer ensemble, c’est sûr », disait Valverde. Joignant la parole aux actes, l’ancien technicien de Bilbao a su faire d’un dilemme une véritable solution et, par là même, il a élargi un peu plus l’éventail des possibilités à sa disposition. Le Camp Nou devrait en profiter encore un peu car ce qui ressemblait à une vraie alternance est devenue une alternative plus que crédible.

Let’s block ads! (Why?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.