Diego Costa, Le chaînon manquant de la Roja ?

Après avoir affronté l’Italie il y a un an sous le maillot du Brésil, Diego Costa (25 ans) devrait faire ses débuts avec l’Espagne contre la Nazionale (22h00). L’attaquant de l’Atlético joue gros à moins de cent jours du Mondial.

Diego Costa - Espagne

Après avoir craché sur Diego Costa il y a un peu plus d’un an lors d’un derby madrilène, Sergio Ramos retrouve l’attaquant de l’Atlético avec la sélection espagnole. Brésilien de naissance, auteur de deux matches amicaux avec la Seleçao en mars 2013, l’ancien joueur de Valladolid et du Rayo Vallecano a accepté l’appel de Vicente del Bosque pour la rencontre de préparation face à l’Italie : «C’était une décision difficile à prendre, j’ai beaucoup réfléchi. Même si on ne m’a rien promis, c’est tellement génial d’être contacté par les champions du monde…» Il devrait être titulaire en pointe aux côtés de Pedro et Iniesta. Cela ne dérange apparemment pas la presse locale (Marca l’appelle le «peau rouge», «Il est l’un des nôtres», titre AS) ni Sergio Ramos d’ailleurs.

Toujours à fond, très physique, le buteur de 25 ans a un profil qui manquait à la joueuse Roja.«C’est bien de pouvoir compter sur lui, il peut nous apporter de grandes choses, a déclaré le défenseur du Real. Il faut être intelligents et laisser de côté ce qui se passe lorsqu’on défend nos clubs. Désormais, nous sommes équipiers.» Toujours à fond, très physique, le buteur de 25 ans a un profil qui manquait à la joueuse Roja. «Nous ne sommes pas là pour garder des joueurs uniquement sur ce qu’ils ont fait dans le passé. Du coup, on essaye aussi d’apporter du sang neuf si cela ne nuit pas à l’équipe. (…) Nous avons considéré qu’il pourrait nous aider à être meilleurs», a expliqué le sélectionneur à propos de celui qui a marqué 26 fois en 28 matches cette saison (Liga et C1 confondues).

Depuis de longs mois, la Seleccion cherche la bonne solution en pointe. Torres et Soldado ne représentent pas (ou plus) le top niveau mondial. Fabregas, faux numéro 9, a souvent bien dépanné dans l’axe de l’attaque mais le Barcelonais (qui est touché) ne peut occuper ce poste sur le long terme. «Nous l’avons accueilli les bras ouverts. Il peut tant nous apporter», s’est réjoui Jordi Alba tandis qu’il est «un Espagnol de plus» pour Thiago Alcantara. L’arrivée de Diego Costa, cornaqué par Juanfran et Koke à Las Rozas (le centre national d’entraînement), se fait au meilleur moment pour une Espagne qui va tenter de conserver son titre mondial l’été prochain.

C.O.-B. @CyrilOlives In FranceFootball

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *