Coupe du Roi – Un premier trophée pour permettre au Barça de rentabiliser un mercato faramineux ?

Après le transfert de Neymar au PSG pour la bagatelle de 222 millions d’euros, le Barça a énormément investi lors des deux dernières fenêtres du mercato. On pense notamment aux 280 millions d’euros misés sur Ousmane Dembélé en été et Philippe Coutinho l’hiver dernier. Une somme qui pourrait se rapprocher des 300 millions d’euros si jamais le Barça remporte quelques titres avec des bonus de l’ordre de 25 millions d’euros insérés dans les contrats des deux joueurs.

La finale de la Coupe du Roi face au FC Séville, prévue ce samedi soir, pourrait ainsi permettre au club azulgrana de commencer à rentabiliser cet investissement, après une élimination aussi inattendue qu’indigente en Ligue des champions au stade des quarts de finale face à l’AS Roma.

Paulinho, Nelson Semedo, Yerry Mina et même l’entraîneur Ernesto Valverde en profiteraient pour soulever un tout premier titre au sein du club catalan pour qui la saison en cours est d’ores et déjà considérée comme un échec pour beaucoup d’observateurs après l’élimination précoce et en forme de coup de tonnerre de la C1. Inutile de préciser qu’une défaite face aux Nervionenses ce samedi soir plongerait le Barça, tout leader de Liga qu’il est, en crise sportive et peut-être même, institutionnelle.

Ce match est donc celui de la rédemption pour le Barça, mais surtout pour deux joueurs en particulier. On parle bien entendu de Dembélé et de Coutinho, les deux recrues les plus onéreuses et qui auront à coeur de commencer à amortir les investissements conséquents concédés par le Barça. Le Brésilien, s’il est arrivé en hiver, a fait pour l’instant mieux que le Français qui, il est vrai, a longtemps été pensionanire de l’infimerie.

Son adaptation se déroule bien et s’il ne brille pas autant que les figures de proue quasi-historiques de la formation blaugrana, les contributions de l’ancien joueur de Liverpool sont de plus en plus remarquées. Le Français, lui vient de marquer son premier but en Liga après avoir longtemps convoqué les doutes au sein de la presse catalane. Buteur face au Celta Vigo d’une belle demi-volée lors du nul concédé en Galice par le club blaugrana en milieu de semaine, Ousmane Dembélé, recruté pour pallier au départ de Neymar l’été dernier, aura tout intérêt à cultiver cette bonne habitude de marquer lors des matches importants. Tancé pour son manque de régularité, cette finale semble être un script idéalement taillé pour lui permettre de donner la réplique à ses détracteurs.

L’article continue ci-dessous

Un autre français sera scruté ce samedi soir, mais dans les rangs de Séville. Clément Lenglet, notoirement suivi par le Barça, vivra forcément un match particulier. Lenglet aurait séduit le leader de la Liga, lequel envisagerait (selon SPORT) de payer les 35 millions d’euros de sa clause libératoire. Et Lenglet prend bien soin de ne fermer aucune porte : « On raconte beaucoup de choses, mais j’ai dit à mon agent et à mon père de ne rien entamer avec personne. En mai, je vais m’asseoir avec Séville pour discuter de la prolongation qu’ils me proposent. On joue des matchs importants. Je comprends l’impatience des gens et du club parce que 35 M€, ça peut paraître pas cher, mais on en parlera en mai », a confessé le défenseur central de 22 ans au Correo de Andalucia.

Bref, ce choc en finale de Coupe du Roi aura, pour le Barça, des saveurs (ou des relents, tout dépend du résultat) de mercato quel que soit son résultat.

Let’s block ads! (Why?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.