Classement des clubs européens les plus dépensiers depuis 2010

Le monde du football est-il devenu fou ? On pourrait le croire au vu des sommes faramineuses déboursées ici et là pour les stars internationales ces derniers temps. Mais, ces montants reflètent simplement la loi de l’offre et la demande. Et l’inflation n’est que la conséquence de nombreux facteurs économiques et elle confirme que les clubs de football sont devenus des entreprises comme des autres, dans un marché hautement spéculatif.

Manchester City, club le plus puissant au monde

Parmi ces clubs, certains se montrent plus dépensiers que d’autres. La logique pourrait laisser supposer que ce sont les plus riches qui mettent le plus souvent la main à la poche, mais ce n’est pas nécessairement le cas. Respectivement 2e et 3e clubs les plus riches au monde (selon l’étude annuelle du cabinet Deloitte), le Barça et le Real Madrid ne sont que 8e et 7e au classement des écuries aux cumuls d’achats les plus conséquents depuis huit ans.

Malgré leur puissance, les deux cadors de la Liga ne recrutent donc pas à tout-va. Dans le cas du Real, on peut même constater qu’il n’y a plus eu de mercato à plus de 100M€ déboursés depuis l’été 2014. Les Merengue restent même sur deux intersaisons avec une moyenne d’achats de 40M€. La Casa Blanca a donc considérablement réduit la voilure. Certes, et c’est aussi le cas du Barça et de l’Atletico, l’interdiction de recruter est passée par là mais cela n’explique pas tout. Cela étant, le retour à des étés plus fous semble inévitable. À Barcelone, on a même déjà retrouvé l’appétit d’antan avec un mercato 2016 assez animé.

Classement des clubs les plus dépensiers depuis 2010 (dans les grands championnats)
1.    Manchester City 1,21Md€
2.    PSG    1,08Md€
3.    Chelsea   1,01Md€
4.    Man United 945,93M€
5.    Liverpool 892,29M€
6.    Juventus 860,4M€
7.    Barça    800M€
8.    Real Madrid 682M€
9.    Inter 596,73M€
10.    Atletico Madrid 594,81M€
11.    Roma    572,5M€
12.    Milan    570M€
13.    Bayern    530,3M€
14.    Tottenham 527,35M€
15.    Monaco 508,41M€
16.    Arsenal     499M€
17.    Naples    462,34M€
18.    Dortmund 386,17M€
19.    OM 262,25M€
20.    Lyon 169,39M€

L’article continue ci-dessous

Comme on pouvait s’y attendre, c’est un club anglais qui se positionne en tête de ce classement. Ils sont même quatre représentants de la Premier League à figurer dans le Top 5. Manchester City truste la première place avec un total de 1,21Md€ déboursés, dont 614 rien que sur la période 2015-2018. L’autre club de Manchester, United, n’est pas en reste avec ses 945M€ d’achats sur huit ans, mais il n’est que 4e dans ce classement et est notamment devancé par Chelsea (3e).. Notons aussi que Liverpool est juste derrière (5e), mais que Tottenham (15e) et Arsenal (17e) sont, eux, assez loin. Avec 499M€ de dépenses, les Gunners arrivent même derrière l’AS Monaco (16e avec un total d’achats de 508M€).

Le PSG ne souffre plus de comparaison avec les plus riches

Les Anglais ont beaucoup profité de la hausse des droits TV pour bâtir des effectifs pléthoriques. Toutefois, dans le Top 5 de ce classement, on retrouve une formation qui n’appartient pas à ce championnat, le PSG. Boosté par le pouvoir financier de ses richissimes propriétaires, le club de la capitale française s’est aussi retrouvé à boxer dans une cour qu’il ne connaissait pas, celle des plus puissants. Les responsables franciliens ont mis plus d’un milliard sur la table (1,08Md€) si l’on prend en compte le transfert à venir de Kylian Mbappé. Paris est donc devenu un requin. Et un requin qui ne laisse que des miettes à ces rivaux de la Ligue 1. L’ASM est presque le seul à pouvoir opposer un semblant de contre-pouvoir. L’OM et l’OL, eux, sont largués malgré des investissements conséquents (respectivement 262 et 169M€).

Il fut un temps où la Serie A recrutait les meilleurs joueurs du monde et battait tous les records de transferts. Ce temps-là est aujourd’hui bien révolu. Le seul club italien qui parvient à rester dans la lumière c’est la Juventus grâce à un modèle économique qui est plus en adéquation avec les exigences modernes (stade de propriété notamment). La Vieille Dame est 6e du classement général. L’AC Milan, pour sa part, n’est que 12e et il aurait été encore moins bien classé sans les 200M€ dont il s’est délesté l’été dernier. Enfin, à noter que le Bayern reste fidèle à sa politique qui consiste à ne jamais faire de folies sur le marché des transferts. Avec 530,3M€ investis, les Munichois ne sont que 13e au classement et sont notamment devancés par l’Atletico Madrid (10e) et la Roma (11e).

Let’s block ads! (Why?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.