Barcelone – Yerry Mina, le défenseur qui ne peut s’arrêter de danser

En cherchant le successeur de Javier Mascherano, Barcelone a opté pour son antithèse. Yerry Mina est en tout point différent de l’Argentin, sur et en dehors du terrain. Il n’empêche que le club catalan estime qu’il a le talent pour venir renforcer sa ligne défensive pour les années à venir. C’est dans cette optique qu’il a opté pour ce joueur de 23 ans, acheté 11,8 millions d’euros à Palmeiras (Brésil).

Actu mercato – Toutes les infos et rumeurs de transferts en direct

Si le Barça s’attendait à un homme fait dans le même moule que Mascherano, c’est raté. Le Colombien, lui, est exubérant. Il l’a montré dans chacun des clubs dans lesquels il est passé : Deportivo Pasto, Independiente Santa Fe (Colombie) et Palmeiras, donc. Sa personnalité, ses mots, tout est flamboyant, en particulier lorsqu’il danse, chose qui est quasiment constante chez le jeune homme.

Lorsque les esprits se sont échauffés entre Penarol et son club au moment de rejoindre les vestiaires il y a peu, Mina a encore trouvé le moyen de faire quelques mouvements pour les caméras. Mais derrière cette personnalité se cache l’un des défenseurs les plus talentueux d’Amérique du Sud. À seulement 23 ans, il débarque au Camp Nou avec un statut de grand joueur en devenir.

Passer du statut d’espoir à celui de crack

L’international colombien a aidé Santa Fe à soulever la Copa Sudamericana en 2015. Un exploit qui lui a valu d’être transféré à Palmeiras la saison suivante. Au côté de joueurs expérimentés comme Zé Roberto ou de futurs cracks comme Gabriel Jesus, il a fait partie des joueurs essentiels de l’effectif qui s’est baladé en championnat.

Yerry Mina Colombia

Du haut de son mètre 96, c’est logiquement dans les airs qu’il se distingue le plus. Son jeu de tête s’avère précieux. Avec 22 buts en 196 matches, il compte plus d’un but toutes les 10 sorties en moyenne : un ratio fantastique pour un défenseur central. Son gabarit lui permet de couvrir une grosse partie du terrain. Il lui reste cependant une marge de progression sur sa capacité de distribution du ballon, secteur clé du jeu barcelonais.

Flatté par l’intérêt du géant espagnol dans un premier temps, Yerry Mina a désormais six mois devant lui pour faire ses preuves et passer du statut de grand espoir à celui de grand joueur. S’il confirme, il sera du voyage en Russie pour disputer la Coupe du monde avec la Colombie, avec qui il impressionne depuis ses débuts en 2016.

Let’s block ads! (Why?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.