Barça, Messi adore jouer contre l’Atlético

« Le Barça, ce n’est pas juste Messi. Il fait la différence, certes. Iniesta a retrouvé son jeu, Busquets et Jordi Alba sont vraiment très bons. Et pour gagner face à eux, nous devrons tout donner histoire de contrer la qualité qu’ils nous opposeront », Juanfran, le défenseur de l’Atlético Madrid, se méfie. Questionné par Mahou, le joueur formé au Real assure que Messi est loin d’être la seule menace qui plane sur la défense des Rojiblancos. Elle reste cependant la plus proéminente.

Atlético Madrid, Juanfran : « Messi n’est pas le Barça »

Car Lionel Messi adore jouer face aux Colchoneros. Après le FC Séville, c’est face aux Matelassiers que le virtuose argentin a le plus marqué dans sa carrière de joueur.  Et la différence n’est d’ailleurs pas si énorme. La Pulga a placé 29 pions dans les cages andalouses contre 27 au fond des filets madrilènes depuis qu’il enchaîne les buts en pro au FC Barcelone. Et quand on prend uniquement en compte les buts inscrits en championnat d’Espagne, Messi peut se prévaloir d’un but par match (22 buts en 22 rencontres) face aux Madrilènes.

ps messi

Et comme si ce n’était pas suffisant, Diego Simeone peut également s’inquiéter de la forme actuelle de Messi. L’Argentin vient d’enquiller pas moins de 11 buts en Liga depuis l’entame de l’exercice 2016-2017. Le record de l’ancien buteur du Barça Cesar de 13 buts lors des 8 premiers matches de Liga, est à portée de soulier. Messi pourrait l’égaler avec un doublé au Wanda Metropolitano ce week-end pour l’un des premiers vrais chocs de la saison en Liga et un vrai test pour le Barça mouture Valverde.

L’article continue ci-dessous

Lionel Messi Argentina

La forme sur la saison de Messi en Blaugrana est donc assez effarante. Mais qu’en est-il de sa dernière sortie internationale ? Et bien si le natif de Rosario a troqué ses rayures bleues et grenats contre des stries dans les tons plus clairs en sélection, son instinct de tueur ne l’a pas quitté pour autant. Clutch Player de l’Argentine lors du match décisif pour la qualification au Mondial 2018 contre l’Equateur, (3-1) à Quito mardi, Messi a enfin offert son sésame vers la Russie à une nation qui retenait son souffle avec rien de moins qu’un triplé. La notoirement rugueuse défense de l’Atlético va vraiment devoir sortir le grand jeu.

Let’s block ads! (Why?)