Barça, avec Coutinho, Valverde va devoir se creuser les méninges

On ne change pas une équipe qui gagne, sauf dans l’optique de l’améliorer encore davantage. C’est sans doute ce qui a poussé un Barça confortable leader de la Liga et qualifié haut la main en Ligue des champions à investir une fortune sur Philippe Coutinho. Mais si les supporters sont forcéments gagnants avec une telle addition à l’effectif de leur équipe favorite, les perdants ne sont pas forcément identifés. Et difficile de mettre Ernesto Valverde dans un camp ou dans l’autre. Le coach Blaugrana va devoir se creuser les méninges pour intégrer cette très onéreuse recrue à son onze et résoudre l’énigme « corne d’abondance, ou abondance de cornes » du vestiaire en termes d’égos. Quant à Ousmane Dembélé, qui vient d’effectuer son retour de blessure après plusieurs mois de convalescence, il ne devrait pas forcément être contraint de retourner sur le bord du terrain si tôt. 

Liverpool promet à ses fans un remboursement pour le maillot Coutinho

Pour faire oublier Neymar dans une toute nouvelle triplette offensive

PS Coutinho 1

Coutinho était censé arriver au Barça une fenêtre de transferts plus tôt, l’été dernier, afin de faire oublier le départ de Neymar au PSG et remplir le vide laissé par son compatriote au sein de la triplette offensive Blaugrana. Une solution qui peut toujours être d’actualité. Flexible et toujours pragmatique, Valverde a utilisé le 4-3-3. 4-2-3-1, 3-5-2 et surtout le 4-4-2 cette saison. Un retour à un schéma à 3 attaquants est donc possible, voire probable. Tout dépendrait de l’opposition et des espaces qu’elle pourrait laisser. Dans un schéma en 4-3-3, Coutinho évoluerait à gauche de l’attaque du Barça comme son illustre devancier Neymar.  

Cette MSN 2.0 serait assez différente de l »originale. On a vu Suarez un peu moins bien cette saison et Valverde pourrait être tenté de le sacrifier pour plus de vitesse et de fluidité en alignant Ousmane Dembélé à droite, tandis que Messi serait dans un rôle légèrement plus reculé. Ce schéma sacrifierait également l’excellente relation développée ces derniers mois entre Messi et Jordi Alba. À Valverde de jouer les apprentis sorciers afin de trouver la meilleure formule. Gageons que la forme du moment et que la mise en place de l’adversaire joueront également un rôle. 

Avec Dembélé, dans une position plus reculée 

PS Coutinho 2

On l’a vu pluis haut, Coutinho et Dembélé dans la même équipe, c’est possible. Même si pas forcément recommandé. Une autre configuration placerait le Brésilien plus en recul dans un rôle de milieu de terrain plutôt que de joueur à vocation offensive, mais toujours sur son flanc gauche de prédilection. Si Andres Iniesta a récement prolongé son bail au sein du Barça, le milieu de terrain emblématique Blaugrana, s’il montre assez souvent des éclairs de brillance cette saison, n’est pas éternel. Un Coutinho peut parfaitement le remplacer à terme dans son rôle hybride au centre du pré, ce qui permettrait à Dembélé de placer ses fulgurances sur le même flanc gauche, mais plus près de la surface. 

Ainsi, Coutinho serait non seuelment le remplaçant d’Iniesta sur le long terme dans ce rôle, mais aussi dès cette saison. Le milieu espagnol pourrait par exemple se réserver à la Ligue des champions (que le Brésilien a déjà joué avec Liverpool et qu’il ne peut donc pas disputer avec Barcelone cette saison). Iniesta lui-même avait adoubé Coutinho en décembre dernier pour cette mission : « Il marque des deux pieds et a un bon jeu de passe. je le vois bien faire le lien entre le milieu et l’attaque ». Si Iniesta l’a vu, soyons certains que Valverde aussi a dû s’en apercevoir. Mais le 4-3-3 version Luis Enrique est loin d’être la seule composition tactique possible pour ce Barça serti d’un nouveau joyau…

Deux variantes pour le 4-4-2

PS Coutinho 3

On l’a vu cette saison, Ernesto Valverde a affiché une certaine prédilection, voire une prédilection certaine, pour le 4-4-2. Et Coutinho peut parfaitement s’immiscer dans une telle organisation. Avec le Brésilien sur un flanc et Dembélé sur l’autre et des permutations surprises de temps en temps en match comme à la grande époque des Figo et Zidane des Galactiques, le Barça a de quoi donner le tournis à plus d’une défense, en Liga comme en C1.

L’article continue ci-dessous

Coutinho 4

Suarez et Messi animeraient le front offensif avec un Argentin capable de redescendre périodiquement selon la moyenne de possession de son équipe et la configuration du match. Coutinho pourrait utiliser les montées rageuses d’Alba et le double pivot Paulinho-Busquets serait parfaitement capable d’assumer l’équilibre de l’équipe. À noter que Valverde peut opter pour le 4-4-2 à plat comme en losange dans cette configuration. Coutinho serait ainsi soit milieu excentré gauche, soit meneur de jeu en 10 derrière deux attaquants avec un milieu défensif renforcé. Cela tombe bien, il peut assumer les deux rôles. Le 4-4-2 dans ses deux variantes reste donc une alternative des plus viables pour ce Barça enrichi de Coutinho, mais aussi, de Dembélé, qui a, après tout, lui aussi le parfum du neuf ce janvier.

Let’s block ads! (Why?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.