Arsenal, Wenger : « Nous avons battu le Real de Zidane, mais personne n’en parle »

Arsène Wenger, qui dispute ce samedi son 1000e match sur le banc d’Arsenal, a défendu son bilan.

José Mourinho lui a envoyé une petite pique vendredi en conférence de presse, lui reprochant dans des mots à peine voilés, son manque de titres avec les Gunners. Mais Wenger défend son bilan : « Le club m’a toujours soutenu et l’histoire dira si j’ai réussi à le rendre plus grand qu’à mon arrivée. J’ose espérer que oui », a expliqué le manageur français, 64 ans, qui a gagné avec Arsenal trois titres de champion d’Angleterre et quatre Cups.

Arsenal n’a plus rien gagné depuis 2005, mais Wenger préfère se souvenir des exploits des Gunners : « Nous sommes arrivés en finale de Ligue des champions en 2006 et personne n’en parle. Nous avons battu le Real de Zidane et Beckham et personne n’en parle jamais. »

Wenger se tourne aussi vers l’avenir : « Nous avons de grands joueurs et je crois que nous pouvons remporter des titres. Je suis extrêmement motivé pour rester (ici) le plus longtemps possible. Mais je sais aussi que les 1000 prochains matches seront difficiles parce que nous devrons gagner des trophées et rester compétitifs ». Après Matt Busby, Dario Gradi et Sir Alex Ferguson, Arsène Wenger sera seulement le quatrième manageur d’un club anglais à atteindre la barre des 1000 rencontres. 1000 matchs, ou « 2000 nuits d’insomnie », comme le dit Wenger lui-même.