Affaire Neymar: le Barca a payé 13,5 millions au Fisc espagnol

Mis en examen dans l’affaire du transfert de Neymar, le Barca a payé une auto-régulation d’un montant de 13,5 millions au fisc espagnol.

Même s’il rejette catégoriquement le fait d’avoir commis une infraction fiscale dans le transfert de Neymar l’été dernier, Le FC Barcelone a tout de même décider de payer la somme de 13,550,830,56 d’euros au fisc en vue de l’existence d’une « éventuelle divergence d’interprétation » de leurs obligations fiscales…

Suite à la récente mise en examen du club pour « délit contre le Trésor Public », le conseil du FC Barcelone s’est réunit dimanche pour parvenir à un certain nombre d’accords parmi lesquels cette décision de payer finalement pour un délit dont il se défend toujours…

Pour s’expliquer, le club blaugrana avance les arguments suivants dans un communiqué officiel publié ce lundi:

Le club n’a ps commis d’infration fiscale et a toujours tenu au courant le Trésorier qui a eu accès à l’intégralité des documents concernant la transaction.

Le club continue de fournir un maximum de coopération aux tribunaux chargés de clarifier la situation

– Le club assure que tous ses partenaires peuvent être rassurés car toutes les opérations bancaires ont été effectuées en toute légalité

Le club a toujours collaborer en bons termes avec l’administration fiscale, a toujours respecter ses obligations fiscales dans les délais opportuns et ne doit rien au Trésor Public

Le club réaffirme sa conviction d’avoir scrupuleusement respecté ses obligations fiscales dans le transfert de Neymar

En vue de l’existence d’une éventuelle divergence d’interprétation de ses obligations fiscales et pour mieux défendre sa réputation, le club s’engage à payer la somme de 13,550,830,56 euros au fisc espagnol en tant qu’impôt éventuel résultant de l’opération

Le club précise que cette régularisation volontaire présentée en bonne et due forme se fait en l’absence de préjudice lié à la régularité de l’impôt jusqu’à ce que la juridiction compétente le détermine. De ce fait, le club se réserve le droit d’attenter toutes les actions dans ce domaine.

Pour terminer, les dirigeants du FC Barcelone précisent que le Conseil se réunira de nouveau cet après midi en « session ordinaire » pour traiter de nouveau la question ainsi que les sujets placés à l’ordre du jour.