Adidas ne lachera pas Luis Suarez

Adidas va continuer à travailler avec l’attaquant uruguayen, sévèrement puni par la Fifa après avoir mordu un adversaire pendant le Mondial.

«Nous allons continuer à travailler avec Luis Suarez», a déclaré le PDG d’Adidas Herbert Hainer à l’agence d’informations sportives SID, filiale allemande de l’AFP. «Mais nous discuterons avec lui et ses agents de ce que nous attendons de lui sur le terrain et en dehors», a-t-il ajouté.

Suarez «est un des meilleurs attaquants au monde», et «ce n’est pas pour rien que le FC Barcelone l’a recruté», a expliqué le PDG. Le Barça a obtenu de Liverpool qu’il lui cède le meilleur buteur du dernier championnat d’Angleterre (31 buts en 33 matches).

Adidas avait suspendu toute activité de marketing centrée sur Suarez, dont il est sponsor officiel, dès qu’il avait été suspendu par la Fédération internationale (Fifa) pour avoir planté ses dents dans l’épaule du défenseur italien Giorgio Chiellini à la 80e minute de la victoire de l’Uruguay sur l’Italie (1-0).

Suarez a écopé de neuf matches de suspension avec sa sélection et quatre mois d’interdiction de toute activité liée au football, une sanction inédite de la Fifa pour un incident entre joueurs.

«Adidas soutient pleinement la décision de la Fifa», avait souligné le groupe, parraineur officiel de Suarez et qui avait prévu contractuellement la présence du joueur dans chaque activité de promotion de la marque pendant le Mondial brésilien, hypothèse écartée depuis.

«Les plans pour l’avenir, après la Coupe, seront revus une fois que la compétition aura pris fin», avait expliqué à l’AFP la responsable de presse d’Adidas à Sao Paulo, Mariana Ramos.

Adidas a d’ores et déjà gagné le Mondial 2014, puisqu’il fournit les deux finalistes, l’Allemagne et l’Argentine, qui se disputent le trophée dimanche soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.